Comment faire pousser un ananas sans graines, à partir d’un autre ananas (Page 1 ) | 22 mai 2015
Annonce:

a
Après avoir acheté un ananas, en général, on retire la peau et les feuilles, puis on le mange. Quelle erreur ! En effet, au lieu de le jeter à la poubelle, vous pouvez garder le bout de l’ananas (celui avec les feuilles) pour obtenir… une nouvelle plante, qui vous donnera plus tard de nouveaux ananas !

Le plus important, c’est que votre ananas ne soit pas trop mûr ou trop jaune, car il y a de fortes chances pour que ça ne fonctionne pas, si c’est le cas.

L’idéal est de le faire avec un ananas pas trop mûr, dont les feuilles sont bien en forme, bien vertes et pas trop sèches. Au pire, si vous aimez les ananas sucrés et bien mûrs, rien ne vous empêche de couper la queue puis de garder le fruit au frigo avec un papier film pour qu’il finisse tranquillement de mûrir !
o
Il suffit de prendre votre ananas, de couper le haut du fruit et de mettre la queue de l’ananas dans l’eau, puis de l’exposer à la lumière (près d’une fenêtre, par exemple). Au fur et à mesure que les jours passent, vous verrez que les feuilles se mettent à sécher, et c’est normal : si vous regardez bien, de nouvelles petites feuilles apparaissent au centre et les remplacent petit à petit. Votre ananas n’est pas mort !

Après environ 1 mois, vous verrez qu’il commence à y avoir des petites racines. Vous pouvez alors planter votre pied d’ananas dans un pot ! Prenez soin de retirer les feuilles qui sont complètement mortes avant, et qui devraient se détacher très facilement : elles ne serviront plus à rien, et pourraient même faire pourrir votre plante !

Ensuite, il n’y a plus qu’à s’armer de patience. À mesure que l’ananas grandit, vous pourrez le replanter dans un pot plus grand. Non seulement c’est très décoratif, mais vous pourrez vous régaler avec des ananas bien frais !

SUIVANT
Annonce:
Annonce:
Cette jeune ambulancière atteinte de coronavirus sans toux ni fièvre partage ses symptômes | 19 août 2020
Cette ambulancière testée positive au COVID-19 a averti que le virus peut déclencher des symptômes inhabituels sans souffrir ni de fièvre ni de toux intense. Kristine Adkin, une jeune femme de 24 ans, a décrit les symptômes jour après jour sur un journal de bord. Tout a commencé avec des maux de tête et de dos, mais elle pensait que ce n’était que les effets du stress au travail. Elle a rapidement réalisé que c’était bien autre chose qui se cachait derrière ces symptômes puisqu’elle ne pouvait ni sentir ni goûter les aliments comme le café moulu, l’ail ou la ...
En savoir plus..
Fermer