Comment faire pousser un ananas sans graines, à partir d’un autre ananas (Page 1 ) | 22 mai 2015
Annonce:

a
Après avoir acheté un ananas, en général, on retire la peau et les feuilles, puis on le mange. Quelle erreur ! En effet, au lieu de le jeter à la poubelle, vous pouvez garder le bout de l’ananas (celui avec les feuilles) pour obtenir… une nouvelle plante, qui vous donnera plus tard de nouveaux ananas !

Le plus important, c’est que votre ananas ne soit pas trop mûr ou trop jaune, car il y a de fortes chances pour que ça ne fonctionne pas, si c’est le cas.

L’idéal est de le faire avec un ananas pas trop mûr, dont les feuilles sont bien en forme, bien vertes et pas trop sèches. Au pire, si vous aimez les ananas sucrés et bien mûrs, rien ne vous empêche de couper la queue puis de garder le fruit au frigo avec un papier film pour qu’il finisse tranquillement de mûrir !
o
Il suffit de prendre votre ananas, de couper le haut du fruit et de mettre la queue de l’ananas dans l’eau, puis de l’exposer à la lumière (près d’une fenêtre, par exemple). Au fur et à mesure que les jours passent, vous verrez que les feuilles se mettent à sécher, et c’est normal : si vous regardez bien, de nouvelles petites feuilles apparaissent au centre et les remplacent petit à petit. Votre ananas n’est pas mort !

Après environ 1 mois, vous verrez qu’il commence à y avoir des petites racines. Vous pouvez alors planter votre pied d’ananas dans un pot ! Prenez soin de retirer les feuilles qui sont complètement mortes avant, et qui devraient se détacher très facilement : elles ne serviront plus à rien, et pourraient même faire pourrir votre plante !

Ensuite, il n’y a plus qu’à s’armer de patience. À mesure que l’ananas grandit, vous pourrez le replanter dans un pot plus grand. Non seulement c’est très décoratif, mais vous pourrez vous régaler avec des ananas bien frais !

SUIVANT
Annonce:
Annonce:
KFC reconnaît qu’un tiers de ses poulets souffrent de graves inflammations | 19 août 2020
Dans son tout premier rapport sur le bien-être animal, le géant de la restauration rapide KFC admet que plus d’un tiers de ses poulets provenant des fournisseurs du Royaume-Uni et de l’Irlande souffrent d’une inflammation douloureuse appelée « dermatite plantaire ». Cette affection se caractérise par des lésions au niveau des pattes, qui, dans le pire des cas, peuvent rendre les volailles incapables de marcher correctement. Cette pathologie est due principalement à une mauvaise gestion de leur litière, ainsi qu’un manque de ventilation. Dans ce rapport, salué pour sa transparence, il est dit qu’au niveau mondial, le nombre d’oiseaux touchés par cette ...
En savoir plus..
Fermer